Ville d’art et d’histoire, Fontenay-le-Comte possède une richesse architecturale remarquable qui vaut à son centre historique d’être classé en secteur sauvegardé.

Si l’occupation humaine du site au bord de la Vendée est certaine dès l’époque antique, c’est autour de l’an Mil que Fontenay se constitue en tant que cité. Les sources d’eau potable, la présence d’un gué, la protection du château ont déterminé la constitution progressive d’un noyau d’habitations, qui au fil de l’histoire, est devenu « ville ».La ville s’enrichit très tôt de faubourgs importants grâce au dynamisme économique lié à l’artisanat et au commerce des drapiers et tanneurs, particulièrement ceux du faubourg des Loges sur la rive gauche. Des foires réputées et d’immenses halles (disparues aujourd’hui) attestent de l’importance des échanges marchands entre Fontenay et les provinces voisines.
En 1242, Alphonse de Poitiers, Comte du Poitou et frère du roi Saint-Louis, reçoit le Poitou en apanage et Fontenay ajoute alors «le Comte» à son nom.

La Renaissance, particulièrement le XVIe siècle, est pour Fontenay-le-Comte une époque de splendeur avec la construction des plus beaux édifices de la ville : le château de Terre-Neuve, les hôtels particuliers et l’emblème de la cité, la fontaine des Quatre-Tias. Fontenay-le-Comte abrite alors une société d’humanistes : gens de lettres et hommes de loi (écrivains, poètes, magistrats dont des proches de la cour royale tels que François RABELAIS et Nicolas RAPIN, André TIRAQUEAU et François VIÈTE). C’est à la fontaine des Quatre-Tias et à cette société lettrée que Fontenay doit sa devise : « Fontaine et source jaillissante des Beaux Esprits ».

La Révolution marque un tournant pour la ville.

En 1790, le Bas-Poitou disparaît avec la création des départements. Fontenay-le-Comte devient chef-lieu du département de la Vendée. En 1793, la Convention débaptise la ville et la renomme Fontenay-le-Peuple. Cette même année débute l’insurrection vendéenne. Fontenay-le-Peuple, Préfecture de la Vendée, est la cible des insurgés. Le 25 mai 1793, l’armée républicaine est mise en déroute et 3 300 soldats sont faits prisonniers. Ils sont tondus puis libérés, après avoir prêté le serment de ne plus combattre les Vendéens. La ville est abandonnée. Elle restera ensuite aux mains des Républicains.
En 1804, Napoléon, jugeant Fontenay trop excentrée pour une bonne administration du département, transfère la Préfecture à La Roche-sur-Yon. Fontenay-le-Comte attendra 1812 pour devenir sous-préfecture, statut qu’elle a depuis conservé.

Château de Terre-Neuve

Le château de Terre-Neuve fut construit à la fin du XVIe siècle pour Nicolas Rapin, poète, grand prévôt de la Connétablie de France et à ce titre compagnon d’armes d’Henri IV. En 1701, des moines Lazaristes rachètent le château et l’habitent jusqu’à la Révolution. En 1803, il est acquis par le Comte de Vassé, maire de Fontenay-le-Comte et député de la Vendée. C’est son petit-fils Octave de Rochebrune qui en hérite. À partir de 1848, ce dernier réalise des travaux qui confèrent au château son apparence actuelle. La propriété se transmet dans la famille depuis 1805, les changements de noms s’expliquant par des transmissions par les femmes.

Ouverture au public :
En mai, juin et septembre de 9h30 à 12h15 et de 14h à 18h45
En juillet et août de 9h30 à 18h30 en journée continue
Hors saison, pour les groupes, visite possible sur réservation.
02 51 69 99 41
chateaudeterreneuve@wanadoo.fr

Église Notre-Dame

Cet édifice gothique du XVe siècle succède à une église de l’époque romane comme en témoigne la crypte du XIe siècle. Le clocher monumental à la fois massif et élégant, culmine à plus de 80 mètres. Cette vaste église est dédiée à la Vierge Marie.L’histoire tourmentée de Fontenay-le-Comte est visible à travers son architecture et son mobilier : murs du Moyen Âge, chapelles de la Renaissance, retable du XVIIe siècle, chaire du XVIIIe siècle, piliers et voûtes restaurés au XIXe siècle, etc.

Eglise Notre Dame

Musée de Fontenay-Le-Comte

Créé en 1875, le musée se trouve dans l’ancien presbytère de l’église Notre-Dame. Il est consacré à la conservation et à la mise en valeur du patrimoine du Sud-Vendée. Le musée abrite une collection archéologique (comprenant en particulier un ensemble de verreries gallo-romaines du IIe siècle de notre ère), une collection ethnologique, une galerie des beaux-arts consacrée aux artistes vendéens des XIXe et XXe siècles, une salle des Illustres Fontenaisiens ainsi qu’un espace dédié à l’histoire de la ville. Dans cet espace se trouve notamment une remarquable maquette représentant Fontenay-le-Comte en 1720.

Place du 137e R.I.
02 51 53 40 04
musee.accueil@ville-fontenaylecomte.fr

Hôtel particulier Beaux Esprits

Belle demeure du XVIIIe siècle construite au coeur du vieux Fontenay, son escalier classique et les voûtes de ses caves illustrent le choix architectural des commanditaires fontenaisiens avant la Révolution Française.

9 rue Goupilleau
09 81 45 08 77 - 06 09 42 64 30
beauxesprits85@gmail.com
www.beauxesprits.com
Visite guidée sur réservation
5 personnes minimum

La Fontaine des Quatre-Tias

Construite en 1542, la fontaine des Quatre-Tias (« tuyaux » en langue vernaculaire) est très certainement le monument dont la villetire son nom. De style Renaissance en forme de temple antique avec un fronton classique, des colonnes doriques et un arc en anse de panier. En 1899, Octave de Rochebrune restaure la fontaine et fait ajouter les blasons sculptés et la devise latne de Fontenay-le-Comte qui se réfère aux humanistes locaux du XVIe siècle : « Fontenay, source jaillissante des Beaux Esprits ». Vous découvrirez cette fontaine à l’angle de la rue de la Fontaine et de la rue Goupilleau.

Fontenay, Ville d’art et d’histoire

La Ville de Fontenay-le-Comte a signé la convention Ville d’art et d’histoire avec le ministère de la Culture fin 2001. Si cette convention reconnaît l’intérêt du patrimoine local, elle a aussi pour objectif d’accompagner la municipalité dans ses opérations de valorisation du patrimoine local. Fontenay-le-Comte a ainsi rejoint le réseau des 200 Villes et Pays d’art et d’histoire de France dont les missions sont les suivantes :

  • Accueil des publics lors de visites commentées des monuments de la ville (habitants, visiteurs et scolaires). Il s’agit de faire
    connaitre et valoriser la richesse historique et patrimoniale de la cité devenue Secteur Sauvegardé.
  • Cycle de conférences historiques, promenades découvertes en partenariat avec les acteurs locaux.

Office de Tourisme
Place de verdun
Ville d’art et d’histoire : 02 51 44 99 44
Pour les actions scolaires : 02 51 53 40 04
patrimoine@ville-fontenaylecomte.fr